La petite histoire du fromage Normand

Published by Julien PLANCHON under , , , , , , , , , , on 15:44
La visite de la fromagerie de la Houssaye est pour moi l’occasion de vous conter l’histoire du fromage Normand. Pour cela, revenons à l’époque de Mr FROMAGE (ça ne s’invente pas ;) ), fondateur de la maison. Fin 1800 / début 1900, le livarot est alors considéré comme la « viande du pauvre ». A l’époque, c’est le camembert et le beurre qui se taillent la part du lion à cette époque.

Le Livarot était alors un fromage de plus grande taille et était constitué des surplus des productions laitières. Le temps d’affinage atteignait les 06 mois en raison de la taille du fromage. On les appelait les angelots, en rappel à la monnaie anglaise (frappée du temps de Henri VI, roi d'Angleterre).

Tout commença à changer avec l’apparition de la lèche : ces brins d’herbes issus des plantes des marais, entre autres les roseaux de la fromagerie de la Houssaye. En effet, ceux-ci ont permis d’offrir une meilleure tenue au fromage. Ainsi, les maitres fromagers ont pu faire des fromages plus petits et réduire le temps d’affinage.

Un dernier évènement donna ses lettres de noblesse au Livarot et au Pont l’Evêque : l’arrivée du chemin de fer. Le fromage étant plus petit, il était plus facilement transportable, et donc commercialisable. Ces fromages arrivèrent alors sur les tables parisiennes et c’est ainsi que commença la renommée de ces fromages de Normandie au lait cru.

0 commentaires:

Publier un commentaire

 

Membres

Contacter Julien PLANCHON