Published by Julien PLANCHON under , , , on 15:31



Cette année encore, j’ai décidé de soutenir la plus grande course pédestre féminine du nord de la France en offrant 4500 yaourts fermiers aux concurrentes. Accompagner « l’Amiénoise", c’était pour moi une évidence et constitue une opportunité de soutenir une épreuve accessible à toutes les femmes et qui fait la part belle au plaisir de la course à pied. »
De plus, en offrant des yaourts fermiers qui n’ont rien à voir avec les produits industriels. C'est très important pour moi de conjuguer plaisir de bien manger et santé.

La valeur nutritive d'un yaourt fermier dépend de l'alimentation des vaches. Par exemple au printemps, le lait est plus riche, le yaourt a donc une valeur nutritive plus importante.


L'empreinte écologique d'un yaourt fermier est nettement inférieur à celle d'un yaourt industriel lié aux trajets entre les fermes laitières, l'usine de production et les magasins de vente.

Dès lors, quoi de plus naturel que de faire du sport pour ressentir un bien-être mais également d'aider notre corps à se régénérer en mangeant des yaourts fermiers ?



0 commentaires:

Publier un commentaire

 

Membres

Contacter Julien PLANCHON